29e festival
du cinema russe
honfleur
du 23 au 28 novembre 2021

Jury

Le Jury de la 29ème édition du Festival du cinéma russe à Honfleur :

Présidente du Jury / Президент жюри

Marthe KELLER,
actrice, metteuse en scène

Actrice de cinéma et de théâtre, metteuse en scène. Née à Bâle, en Suisse, elle pense d’abord se consacrer à la danse classique, puis se tourne vers le théâtre.

Remarquée sur scène par Philippe de Broca, qui cherche une jeune actrice pour Le Diable par la queue, elle vient à Paris. Les événements de Mai 68 l’empêchant de rentrer en Allemagne, elle reste en France et tourne une autre comédie avec Philippe de Broca, Les Caprices de Marie (1970). Suivra en 1971 un film de Gérard Pirès, Elle court elle court, la banlieue, avec Jacques Higelin.

C’est une série TV qui va la rendre très populaire, La Demoiselle d’Avignon, écrite par Frédérique Hébrard et Louis Velle et réalisée par Michel Wyn en 1972. Cette série diffusée en France et au Canada a été vue par des millions de téléspectateurs.

Sa carrière internationale se poursuit en France avec Claude Lelouch (Toute une vie, 1974), en Italie avec Mauro Bolognini (Vertiges, 1975), et aux Etats-Unis avec John Schlesinger (Marathon Man, 1976, où elle donne la réplique à Dustin Hoffman et Lau-rence Olivier, et qui lui vaut une nomination aux Golden Globes ), Sydney Pollack (Bobby Deerfield, 1977 où elle rencontre Al Pacino), John Frankenheimer (Black Sunday, 1977). Elle joue aux côtés de Marlon Brando dans La Formule, d’Avildsen (1980).

En 1978 elle interprète le rôle-titre dans Fedora, de Billy Wilder, entourée d’une distribution prestigieuse (Henry Fonda, Michael York, William Holden …) Elle a travaillé en Allemagne, en Suisse, en Grande-Bretagne, en Italie, et a interprété le rôle de Tina dans le film de Nikita Milkhalkov, Les Yeux noirs, (1987), où elle a comme partenaire Marcello Mastroianni.

À côté de son impressionnante filmographie sur le grand et le petit écran, le théâtre a toujours tenu pour elle une place très importante, dans des pièces comme Les Trois soeurs de Tchekov (m.e.s. Lucian Pintilie), Les Exilés de James Joyce (m.e.s. An-dreas Voutsinas), Trahisons d’Harold Pinter (m.e.s. Sami Frey), Hamlet de W. Shakes-peare (m.e.s. Patrice Chéreau)… Elle a été aussi récitante pour Jeanne d’Arc au bûcher, de Honneger, Perséphone de Stravinsky, Le Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn.

Au cinéma comme au théâtre, Marthe Keller joue aussi bien en français, alle-mand, anglais et italien. Au début des années 2000 elle aborde la mise en scène d’opéra : les Dialogues des Carmélites à l’opéra national du Rhin (prix de la critique de la meilleure mise en scène), Lucia di Lammermoor à l’opéra de Washington, Don Gio-vanni au Metropolitan Opera de New York, qui est un grand succès. Elle enseigne éga-lement à Lausanne.

Plus récemment on a pu la voir dans L’Ordre des médecins, de David Roux, La Sainte famille, de Louis-Do de Lencquesaing. Elle vient de tourner quatre films dont Pe-tite Soeur, des réalisatrices Stéphanie Chuat et Véronique Reymond, sélectionné pour représenter la Suisse aux Oscars 2021.

 

Membres du Jury / Другие члены жюри

Laurent DAILLAND, Directeur de la photographie

Diplômé de l’école nationale de cinéma Louis Lumière, il débute à l’agence française d’image. Ses premiers pas de directeur de la photographie de cinéma sont Douce Vio-lence d’Olivier Jacquot (1983), 36 Fillette de Catherine Breillat (1987). Dans les années 90, travaillant sur des publicités et des courts-métrages, il se voit confier de plus en plus de films importants. En 1997, Place Vendôme de Nicole Garcia est sa première nomina-tion aux César. Il éclaire entre autres le Goût des Autres d’ Agnès Jaoui (2000), Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre d’Alain Chabat (2001), Est-Ouest (1999) et Man to Man ( 2005) de Régis Wargnier, Welcome de Philippe Lioret (2009), Le Concert de Radu Mi-haileanu (2009), L’homme qui voulait vivre sa vie d’Eric Lartigau (2010), Les Saveurs du palais de Christian Vincent (2012), Jusqu’ici tout va bien de Mohamed Hamidi (2019),Aline de Valérie Remercier (2020) … Lors du dernier Festival de Cannes, Laurent Gailland a fait partie du Jury de la Caméra d’Or.

 

Elisabeth TAVERNIER, Créatrice de costumes

Créatrice de costumes, elle travaille aussi bien pour le cinéma et la télévision que pour le théâtre. Sa rencontre avec le réalisateur Etienne Chatiiliez l’amène à travailler comme styliste, puis le designer Horace Mc Connico détermine son orientation vers le cinéma. Sa filmographie impressionnante comprend la réalisation de costumes pour La Passante du Sans-Souci de Jacques Rouffio (1982), 37°2 le matin de Jean-Jacques Beineix (1986), La vie est un long fleuve tranquille de Étienne Chatiliez ( 1988) , Monsieur Hire de Patrice Leconte (1989), Les Roseaux sauvages de André Téchiné (1994), Généalo-gies d’un crime de Raoul Ruiz (1997), Place Vendôme de Nicole Garcia ( 1998), Merci pour le chocolat de Claude Chabrol (2000), Feux rouges de Cédric Kahn (2004), Tu honoreras ta mère et ta mère de Brigitte Roüan (2012), Numéro une de Tonie Marshall (2017), L’Enfant rêvé de Raphaël Jacoulot (2020), L’Homme de la cave de Philippe Le Guay (2021), une Mère de Sylvie Audcoeur (2021) … Au théâtre, elle signe les costumes pour des metteurs en scène comme Gérard Vergez, Juliet Berto, André Wilms, Miou-Miou, Frédéric Bélier-Garcia, Benoît Lavigne, Jean-Louis Martinelli. Trois nominations aux César ont ponctué sa carrière.

 

Gildas LE GAC, Grand reporter pour Ciné+ (groupe Canal+)

Grand reporter pour Ciné + chaîne du groupe Canal Plus. Il a travaillé auparavant sur les émissions Le téléphone Sonne et Allô Macha diffusée sur France Inter. Au sein de Canal Plus, il rejoint les équipes de Ciné + et prend en charge la responsabilité d’un programme de la chaîne. Il assure ensuite une chronique hebdoma-daire sur les à-côtés du 7ème Art pour le Magazine Bord Cadre tout en co-animant Plein Cadre et durant plusieurs années ensuite Face Film, Face au cinéma, Tous Cinéma et aujourd’hui l’Instant Cinéma dirigé par Pierre Zéni. Il réalise aussi des making-of sur les tournages de film pour Canal Plus et Mycanal. En 2011, Il fut l’un des visages de la chaîne officielle du Festival de Cannes.

 

Marion VERNOUX, réalisatrice, scénariste

Réalisatrice, Scénariste, Interprète. Elle commence sa carrière dans le cinéma en 1990, en co-écrivant le scénario du film Pacific Palisades avec Bernard Schmitt. L’année sui-vante, elle passe pour la première fois derrière la caméra pour le téléfilm Pierre qui roule. En 1994 elle réalise son premier film au cinéma, Personne ne m’aime, où elle di-rige Bernadette Lafont, Bulle Ogier, Lio, Michèle Laroque et Jean-Pierre Léaud. Deux ans plus tard, elle revient avec Love, etc., adapté du roman éponyme de Julian Barnes, avec Charlotte Gainsbourg, Yvan Attal et Charles Berling. Elle participe au film collectif L’@mour est à réinventer pour lequel elle réalise le segment Ded@ns. Redevient scéna-riste pour La Voie est Libre de Stéphane Clavier (1998) et Venus Beauté (Institut) de To-nie Marshall (1999).En 1999 elle sort également son troisième long métrage, Rien à faire, avec Valeria Bruni-Tedeschi et Sergi Lopez. Suivent Reines d’un jour (2001), A boire (2004), Les beaux jours (2013) en alternance avec des téléfilms. Elle est membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel, et auteur d’un roman, Mobile home.