27e festival
du cinema russe
honfleur
du 19 au 24 novembre 2019

Les Serebriakoff : Esquisses françaises

Russie, 2009, couleur, 60 minutes

Réalisation : Galina DOLMATOVSKAYA

En Russie, on se rappelait Zinaida Sérébriakova pour son autoportrait, celui d’une jeune femme radieuse de 25 ans devant son miroir. Aujourd’hui ce tableau appartient aux chefs-d’œuvre de la peinture mondiale. En France, où elle vécut de 1924 jusqu’à sa mort en 1967 – soit une bonne moitié de sa vie – on connaissait mieux son fils Alexandre Sérébriakoff et sa fille Catherine, portraitistes d’intérieurs et décorateurs des palais de la jet-set européenne. Mais elle avait aussi laissé en Russie deux autres enfants qu’elle ne revit que quarante ans plus tard…
Le film parle de son quotidien français, riche en toiles vibrantes et joyeuses malgré ses nombreux soucis. Comme si l’artiste avait mis toute sa joie de vivre dans ses tableaux et n’avait rien gardé pour elle.

Galina DOLMATOVSKAYA
Réalisatrice, scénariste, productrice, écrivain, critique de cinéma. Elle est la fille du poète Evgueni Dolmatovski. Diplômée de la faculté de journalisme de l’Université de Moscou (MGU). D’abord journaliste à Literatournaïa Gazeta à Moscou, elle devient en 1974 chef du département de cinéma documentaire à l’Institut de recherche du cinéma. 

Docteur es-arts, elle est auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels Rod Steiger (1976), Who is who in the Soviet Cinema : 70 portraits (1979), La France parle d’elle-même (1980), Remarques sur le passé (1983, quatre décennies de cinéma français sur l’époque de la Seconde guerre mondiale), Les pages du calendrier lunaire (La guerre du Vietnam et le cinéma mondial, 1985)
. Elle est l’auteur de scénarios de films documentaires sur les intellectuels persécutés par les autorités : Quelque part près de la Terre de Feu et Muse de l’exil (1990), réalisés par M.Litviakov, Partir…Rester…(1992), réalisé par I. Mordmillovitch.
A partir de 1992, elle écrit, réalise et parfois produit elle-même une œuvre documentaire de grande qualité, souvent basée sur des archives inédites ou des entretiens exclusifs. Son fort lien affectif avec la France, et notamment avec Honfleur, en a fait une fidèle amie du Festival.

Filmographie
1992 Viens rue des Trois Etangs
1993 La Marieuse
1995 Au bout du monde
1996 Adresse du cinéma : Krasnogorsk
1998 Ivan Mosjoukine, ou l’enfant du carnaval
2001 Journée prolongée
2002 La Femme sur le Mausolée
2003 Ilia Ilf – Double exposition
2005 V.S. la bien-aimée du soldat
2006 Remarques sur le passé (Khaldei)
2007 Sans entracte
2009 Les Serebriakoff : Esquisses françaises
2012 Ces veinards des années 60