27e festival
du cinema russe
honfleur
du 19 au 24 novembre 2019

Le Bannissement

Russie, 2007, couleur, scope, 150 minutes, dolby digital

Réalisation : Andrei ZVIAGUINTSEV

Un homme, sa femme et leurs deux enfants (un garçonnet et une fillette), quittent une cité industrielle pour la campagne d’où est originaire le mari et s’installent dans la vieille maison du père de celui-ci. En contraste avec le lieu d’avant, (la ville qui enjolive les rapports entre les personnages, qui arrondit les angles, créant même une certaine illusion du bonheur et de l’amour), le nouveau lieu est donc la Nature. Une nature envoûtante, aux chauves collines qui se perdent à l’horizon, comme au fond d’une mer préhistorique, une terre fertile qui s’étend dans les ruines de l’aversion. Une terre triste mais fière en même temps. Une terre qui ne laisse rien paraître mais qui exige un immense sacrifice. Et personne ne retiendra la main du père levée sur son fils. Aucune voix ne sera entendue, le fils ne sera pas remplacé par l’agneau. Car celui qui brandit le couteau n’entend pas, ses yeux ne voient pas, son coeur est sec. Mais sa foi en la ” loi ” de la fi erté humaine est aussi violente qu’insatiable, aussi violente que son remords. Quand la graine est semée, la récolte ne saurait tarder. Quant à la question : ” De quoi parle Le Bannissement ? “, nous répondrons ainsi : ” Comme n’importe quel film, il parle, quelle qu’en soit la manière, de nous tous ” : de gens beaux et charitables.

Avec Konstantin Lavronenko (Alex), Maria Bonnevie (Vera), Alexandre Balouiev (Mark) , Maxime Shibaev (Kir), Dmitry Ulianov (Robert), Alexeï Vertkov ( Max)

Andrei ZVIAGUINTSEV
Né le 6 Février 1964 à Novosibirsk. Diplômé du département d’acteurs du Collège de Théâtre de Novosibirsk (1984, classe de L. Belov) et du département d’acteurs du GITIS, le prestigieux institut de théâtre de Moscou (1990, classe de E. Lazarev). Après sa période d’acteur de théâtre expérimental, de séries TV et de quelques longs-métrages, il accepte pour vivre de réaliser des scénarios pour des films publicitaires. Cette activité lui ouvre les portes de la chaîne Ren-TV, où il est remarqué par le directeur, Dmitri Lesnevski, pour qui il réalise trois épisodes d’une série à succès, La Chambre noire. Lesnevski le soutient dans ses projets et produit en 2003 son premier film, Le Retour, qui remporte le Lion d’Or à la Mostra de Venise, lui donnant une célébrité internationale. Quatre ans plus tard, son deuxième film, Le Bannissement, est récompensé par de nombreux prix en festivals et obtient à Cannes le prix d’interprétation masculine pour l’acteur principal, Konstantin Lavronenko. En 2011 Elena, son troisième long-métrage, est couronné au Festival de Cannes dans la catégorie “Un certain Regard”. En 2014 Leviathan reçoit le prix du scénario au Festival de Cannes et représentera la Russie aux prochains Oscars.

Filmographie
2000 La Chambre noire, TV, 3 épisodes
2003 Le Retour
2007 Le Bannissement
2011 Expérience 5, film à sketches
2011 Elena
2014 LEVIATHAN