27e festival
du cinema russe
honfleur
du 19 au 24 novembre 2019

Ilia Ilf — Double exposition

Russie, 2003, couleur, 29 minutes

Réalisation : Galina DOLMATOVSKAYA

Ilya Ilf et Eugène Petrov : ces noms sont largement populaires en Russie en tant qu’auteurs de deux célèbres romans satiriques, “Les Douze chaises” (1928) et “Le Veau d’or” (1931). Cependant, même au faîte de leur gloire extraordinaire, les coauteurs préféraient rester dans l’ombre de leurs personnages. Le héros des deux romans, Ostap Bender, est connu dans le monde entier et ce jusqu’à nos jours. Des monuments au “Grand Combinateur” ont été élevés dans de nombreuses cités russes et à l’étranger.
Pourtant, peu de gens savent que l’un des membres du duo, Ilya Ilf, était un photographe amateur éclairé. Ses photos ont une double valeur, artistique et documentaire : on ne trouve pas dans les archives cinématographiques ou les actualités le détail de la démolition, voulue par le gouvernement, de la cathédrale du Christ-Sauveur (enregistrée par Ilf du tout début de la destruction finale) ; le portrait exceptionnel du poète Maïakovski en avril 1930, à la veille de son suicide, ainsi que des vues non-conformistes de Moscou.

Galina DOLMATOVSKAYA
Réalisatrice, scénariste, productrice, écrivain, critique de cinéma. Elle est la fille du poète Evgueni Dolmatovski. Diplômée de la faculté de journalisme de l’Université de Moscou (MGU). D’abord journaliste à Literatournaïa Gazeta à Moscou, elle devient en 1974 chef du département de cinéma documentaire à l’Institut de recherche du cinéma. 

Docteur es-arts, elle est auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels Rod Steiger (1976), Who is who in the Soviet Cinema : 70 portraits (1979), La France parle d’elle-même (1980), Remarques sur le passé (1983, quatre décennies de cinéma français sur l’époque de la Seconde guerre mondiale), Les pages du calendrier lunaire (La guerre du Vietnam et le cinéma mondial, 1985)
. Elle est l’auteur de scénarios de films documentaires sur les intellectuels persécutés par les autorités : Quelque part près de la Terre de Feu et Muse de l’exil (1990), réalisés par M.Litviakov, Partir…Rester…(1992), réalisé par I. Mordmillovitch.
A partir de 1992, elle écrit, réalise et parfois produit elle-même une œuvre documentaire de grande qualité, souvent basée sur des archives inédites ou des entretiens exclusifs. Son fort lien affectif avec la France, et notamment avec Honfleur, en a fait une fidèle amie du Festival.

Filmographie
1992 Viens rue des Trois Etangs
1993 La Marieuse
1995 Au bout du monde
1996 Adresse du cinéma : Krasnogorsk
1998 Ivan Mosjoukine, ou l’enfant du carnaval
2001 Journée prolongée
2002 La Femme sur le Mausolée
2003 Ilia Ilf – Double exposition
2005 V.S. la bien-aimée du soldat
2006 Remarques sur le passé (Khaldei)
2007 Sans entracte
2009 Les Serebriakoff : Esquisses françaises
2012 Ces veinards des années 60