29e festival
du cinema russe
honfleur
du 23 au 28 novembre 2021

Programme “SPECIALE DOCUMENTAIRES” 2021

Chers Amis du Festival,

Voici notre édition « SPECIALE DOCUMENTAIRES » qui sera disponible en ligne du 23 au 29 avril 2021. Ce programme inclut 9 films que vous pouvez visionner gratuitement sur la plateforme Festhome en cliquant sur le lien suivant :

tv.festhome.com/festivaltv/festival-honfleur

PROGRAMME

Du 23 au 29 avril



Vendredi 23

LA DOUBLE VIE — Petite histoire de la sexualité en URSS / Секс в СССР


Inara KOLMANE
2018, 60 mn, Lettonie / France

Peut-on contrôler la libido d’un peuple au profit de l’aliénation au travail ? Inara Kolmane, réalisatrice lettone née en URSS, dresse avec un regard impertinent une histoire inédite de l’URSS abordée par le prisme de la sexualité. Plongée dans l’intimité d’un peuple qui a vécu une double vie secrète pendant les 70 ans du régime communiste.

Inara KOLMANE

L’une des réalisatrices les plus reconnues en Lettonie. Diplômée de l’Institut du théâtre, de la musique et de la cinématographie de Saint-Pétersbourg en 1994. Ses films ont été nominés et primés dans de nombreux festivals. En 1991, avec ses collègues, elle a cofondé la société de production cinématographique DEVINI à Riga, en Lettonie. Elle est aujourd’hui la principale réalisatrice et productrice de films de la société.



Samedi 24

MANGER À LA SOVIÉTIQUE / Еда по-советски


Boris KARADZHEV
2017, 52 mn, Russie

Ce film raconte l’histoire vivante de la cuisine soviétique, un phénomène socio-culturel sans pareil dans l’histoire de l’URSS. Comme l’a noté le philosophe allemand Ludwig Feuerbach au 19ème siècle : «Un homme est ce qu’il mange». A travers ce voyage culinaire, Boris Karadzhev tente d’illustrer la mentalité et les motivations des peuples de la Russie soviétique et post-soviétique.

Boris KARADZHEV

Né en 1948 à Perm, ce réalisateur et scénariste a participé à plus de 60 projets de films documentaires, dont des coproductions internationales avec la Finlande, les Pays-Bas, le Japon, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne. De 2001 à 2006, il a œuvré en tant que directeur artistique du Studio central pour le film documentaire russe (RCSDF). Il est également professeur de cinéma documentaire à l’Institut national du cinéma russe depuis 2002.



Dimanche 25

24 NEIGES / 24 снега


Mikhaïl BARYNIN
2016, 91 min, Russie

L’insoutenable climat de la partie arctique de la Yakoutie. Le gel permanent. La majeure partie de l’année les températures sont négatives et la terre est toujours froide. En hiver on atteint les soixante-cinq degrés en dessous de zéro. Ici il n’y a ni réseau ni électricité. Et l’absence de route complique les déplacements. La vie dans de telles conditions est une lutte permanente avec les éléments et avec soi-même, à plusieurs centaines de kilomètres de la ville la plus proche. Ces dures contrées attirent les gens à la recherche de liberté et d’indépendance. Serge y est éleveur de chevaux, la majeure partie de l’année il vit dans la toundra en s’occupant du troupeau. Année après année il passe toujours plus de temps loin du village, ne voyant sa famille que quelques fois par an lors de la fête des éleveurs et pour apporter de la viande à la maison. Il se sent étranger chez lui et perd pratiquement le lien avec ses proches. La vie éreintante dans le Grand Nord met la personne face à la question la plus dure qui soit, celle de savoir qui l’on est vraiment. Le film a reçu plus de dix prix lors de festivals internationaux.

Mikhaïl BARYNIN

Né à Moscou en 1985. Diplômé en 2004 de l’école internationale de cinéma de Moscou. En 2008 il a intégré l’Institut national de la cinématographie S. A. Guerassimov à la faculté dе film documentaire dans l’atelier de Sergey Miroshnichenko. Il a débuté en tant que réalisateur en 2009 avec le film ” Une autre terre «. En 2015, après avoir rassemblé un groupe de gens partageant ses idées, Mikhaïl Barynin s’est lancé dans le tournage du film » 24 Neiges ” qui a duré plus de deux ans.



Lundi 26

LES MURS / Стены


Mikhail ELKIN
2020, 44 mn, Russie

Au début des années 2000, un Français, Marc Ahr, arrive à Saint-Pétersbourg avec deux sacs : l’un contient de l’argent, l’autre des fragments du mur de Berlin. Il achète un appartement communautaire sur la place Nikolskay, à Elena Verkhovskaya, dont la famille vit là depuis l’époque antérieure à la révolution, et le transforme non seulement en son lieu de résidence, mais aussi en lieu

d’attraction pour les musiciens et artistes de Saint-Pétersbourg. Marc Ahr décide de donner à chacun d’eux un mètre carré de son grand appartement. Le film «Les Murs» raconte l’histoire incroyable d’une personne extraordinaire, d’un appartement communautaire ordinaire et d’une époque révolue.

Mikhaïl ELKIN

Né le 9 octobre 1974 à Moscou. En 2000, il a commencé à travailler comme monteur et réalisateur de cinéma documentaires et a réalisé plus de 25 films documentaires.



Mardi 27

OULYANA LOPATKINA, ou la danse semaine et jours fériés / Ульяна Лопаткина


Sergey LANDO
2006, 31 mn, Russie

Un document unique sur la célèbre danseuse étoile Oulyana Lopatkina pendant ses répétitions et ses spectacles au Théâtre Mariinski, dans l’exécution de son art et dans son quotidien. Vivre dans le monde de la danse classique demande une concentration particulière. L’art peut vous absorber complètement et vous isoler des autres — il en est beaucoup d’exemples. Oulyana s’est arrêtée au plus haut de sa carrière pour s’occuper de sa fille Macha. Celle-ci a grandi, et sa mère fait son retour sur scène. Mais l’art est un maître exigeant, et la danseuse doit refaire le chemin qui mène au sommet.

Sergey LANDO

Réalisateur, scénariste, opérateur, né en 1956 à Rybinsk (région de Iaroslavl). Diplômé de l’Institut Technique de Rybinsk, après l’armée il devient ingénieur. De 1981 à 1987, études au VGIK, pendant lesquelles il réalise de nombreux travaux. Installé depuis à St Pétersbourg, il devient réalisateur aux studios Lenfilm et opérateur pour la chaîne Culture. Membre de l’Union des Cinéastes de Russie, de la Guilde des Opérateurs, d’Imago, de la Guilde des Documentaristes.



L’EAU. TEMPS DE SOIF / Вода


Evgeny BEZBORODOV
2020, 39 mn, Russie

Le cycle éternel de l’eau dans la nature. Depuis mille ans, l’humanité vit en harmonie avec ce cycle. Et au 21e siècle, il est au seuil d’une crise mondiale.

Le Kirghizistan est un pays de glaciers, de rivières et de lacs limpides. C’est l’un des premiers au monde à faire face à une crise de l’eau. Les problèmes de toute l’humanité se reflètent dans les troubles du pays.

Evgeny BEZBORODOV

Auteur et réalisateur de films documentaires et télévisés. Plus de 100 documentaires pour les chaînes de télévision fédérales en Russie. Les principaux sujets sont l’histoire, la culture, l’art, l’écologie.



Mercredi 28

PLATSKART. Voyage en 3e classe / Плацкарт


Rodion ISMAILOV
2016, 82 mn, Russie

Un documentaire qui retrace la vie de passagers empruntant le plus long chemin de fer du monde. Le réalisateur raconte les histoires et les fortunes des Russes ordinaires rencontrés par hasard dans le train Moscou-Vladivostok. Ce voyage sans fin est une métaphore d’un pays en perpétuel mouvement, tandis que les histoires des passagers forment un portrait social de la société russe contemporaine.

Rodion ISMAILOV

Réalisateur, chef opérateur. Né en Azerbaïdjan. Diplômé en réalisation de l’université d’État de cinéma et télévision de Saint-Pétersbourg (1998). Fondateur et directeur du Deboshir Film Studio de 1997 à 1999, il a ensuite été président du Fonds de soutien au cinéma indépendant de Saint-Pétersbourg (2000 à 2005). Il travaille comme réalisateur et producteur à DC Films depuis 2009.



Jeudi 29

COMMENT DEVENIR UNE GARCE / Как стать стервой


Alina RUDNITSKAYA
2007, 31 mn, Russie

Des femmes russes participent à des séminaires où un professeur leur enseigne comment séduire les hommes, comment être sexy, comment avoir du succès. Chacune rêve de harponner un millionnaire. Le tournage a été une méthode d’observation. Par moments la caméra se fait oublier et les comportements deviennent tout à fait naturels. Ce film pourrait s’appeler «La meilleure comédie documentaire» sur les femmes.

Nombreux prix en festivals (Allemagne, Autriche, Kazakhstan, Russie, Espagne, Portugal, Grèce, Italie, Danemark, Pays-Bas, Arménie, Norvège …dont le grand prix à Oberhausen «pour le reflet poignant de la reconstruction de la féminité dans la Russie post-communiste»).

Alina RUDNITSKAYA

Réalisatrice, productrice, née en 1976. Diplômée de l’Université d’Art et Culture de Saint-Pétersbourg, section réalisation, elle a commencé sa carrière aux studios documentaires de St Pétersbourg. Ses films, depuis 2002, ont été montrés et primés dans des festivals internationaux : Leipzig, Madrid, Oberhausen, Zagreb, Berlin, Belgrade, Moscou, St Pétersbourg. Son travail porte toujours la marque d’une approche personnelle et humaine de tous ses sujets.



NOTRE AFRIQUE / Африка


Aleksandre MARKOV
2018, 45 mn, Russie

1960. L’URSS lance des programmes d’aide humanitaire fondés sur l’idéologie marxiste dans plusieurs pays africains nouvellement indépendants. Pendant plus de 35 ans, les Soviétiques ont étendu leur influence en Afrique. Des cinéastes soviétiques sont envoyés sur tout le continent pour documenter l’avancée glorieuse du socialisme. Après la chute de l’empire soviétique, la Russie a perdu tout intérêt politique pour l’Afrique, mais des milliers de kilomètres de séquences tournées sur le sol africain ont subsisté. Avec l’aide des films d’actualités de cette période, «Notre Afrique» va recréer l’époque de la «grande utopie» et révéler les mécanismes derrière la création de films de propagande.

Aleksandre MARKOV
Réalisateur de films documentaires, historien du cinéma, artiste.

Tourne à Saint-Pétersbourg et à l’étranger, enseigne la réalisation documentaire à l’Institut d’État du film et de la télévision de Saint-Pétersbourg et travaille en tant que programmateur indépendant. Ses installations vidéo ont été présentées à la Biennale de Sharjah, Calvert 22, Iwalewahaus, Africa.Cont, CEU, etc. Ses films ont reçu plusieurs prix lors de divers festivals de cinéma internationaux : Berlinale Talents, Visions du Réel, DocPoint, Sheffield Doc, Film Africa, Message à l’homme, NYAFF, Artdocfest, Cinéfest, Directors Lounge, Stalker, Temps d’images et autres.

Le STUDIO CINEDOC a été fondé en 2012 à Saint-Pétersbourg par Anastasia Lobanova et Fedor Bakulin. Depuis 5 ans Anastasia et Fedor sont directeurs et responsables de la sélection du programme documentaire au Festival du Cinéma Russe à Honfleur. Tous les ans ils préparent pour Honfleur les programmes des meilleurs films documentaires de l’année. Certains entre ces films ont déjà été primés aux festivals du cinéma documentaire partout dans le monde. Au Festival de Honfleur, chaque année, le meilleur documentaire reçoit le prix du Public.



CONTACTS FESTIVAL
Renseignements +33 2 31 89 25 59
Mail : info@festival-honfleur.fr
Site Internet : festival-honfleur.fr
Festival du Cinéma Russe à Honfleur
BP 40072 14602 Honfleur Cedex France